« Victoire du NFP, chronique d’un désastre économique annoncé ! Massacre fiscal en vue ». L’édito de Charles SANNAT (Insolentiae.com)

5 of 5 (2 Votes)

France en ruine

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

La vision brillante de l’ancien banquier d’affaires, les décisions remarquables de notre mozarillon de la finance viennent donc de nous conduire à la victoire… de LFI dont Mélenchon réclamait Matignon hier soir.

Le discours est simple à ce stade.

Ils veulent appliquer tout le programme, rien que le programme du NFP qui consiste comme cela a été confirmé à :

Augmenter le SMIC à 2 000 euros brut ce qui va conduire beaucoup d’entreprises (TPE et PME) à licencier tout simplement. Il y aura une augmentation pour quelques uns, une réduction de 100 % pour tous ceux qui seront licenciés car les entreprises ne peuvent pas augmenter leurs prix, surtout en cette période très inflationniste si facilement. Toutes les hausses ne sont pas répercutées, ce sont les marges qui trinquent et donc la solvabilité des sociétés.

Bloquer les prix… ce qui entraînera d’inévitables pénuries, et je vous passe la contradiction. Ceux qui bloquent les prix de vente, augmentent en même temps les coûts de production en augmentant les salaires… Bande de brêles. Soit les entreprises iront vendre ailleurs, soit elles cesseront de produire. Vous aurez des licenciements ET des pénuries. Brillant.

Augmenter encore plus les impôts en remettant l’ISF. Aucun problème. Les gens qui bossent vont juste partir à la pêche et vous laisser vous démerder. Ce qui est bien en Europe… c’est l’Europe ! Il y a même la libre circulation des biens et des personnes. Les très riches voteront avec leurs pieds, les investissements étrangers cesseront.

“Stupeur” chez les patrons !

Je peux vous dire qu’à partir du 7 juillet 20 heures, 100 % des investissements et des nouveaux projets sont gelés.

“Cela va nous amener dans le mur”, peste Michel Picon, président de l’U2P (Union des entreprises de proximité), interrogé par Capital. « Avec l’indexation des salaires sur l’inflation et le Smic à 1 600 euros, le programme du NFP est craint par une grande partie de nos adhérents», renchérit Marc Sanchez, président du Syndicat des indépendants et des TPE. Michel Picon «espère que ce programme ne pourra pas être mis en route comme Mélenchon le clame ce soir ». Le président de l’U2P appelle donc de ses vœux la mise en œuvre d’une « majorité parlementaire de démocrates et de républicains, de personnes conscientes des enjeux économiques du pays, responsables par rapport au sujet des finances publiques ».

Je vous invite d’ailleurs à surtout refuser tout investissement.

Restez cash.

Soyez le plus mobile possible sur votre épargne.

Si la branche “dure” du NFP l’emporte sur les décisions économiques, la France sera dégradée, sa dette attaquée, et cela sera violent. Sans doute de courte durée mais violent.

Ne vous engagez pas forcément maintenant sur des projets d’ampleur, de longs termes ou financièrement importants pour vous.

Restez cash.

Je vais vous préparer un dossier sur la thématique fiscale dans les prochains jours.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

 

Source : Insolentiae.com

 


Inscription à la Crashletter quotidienne

Inscrivez vous à la Crashletter pour recevoir à 17h00 tout les nouveaux articles du site.

Archives / Recherche

Sites ami(e)s